Lombricompostage

Vous souhaitez recycler vos déchets de cuisine tout en produisant un engrais 100 % naturel ? C’est possible avec le lombricompostage, un système de compostage spécialement adapté aux appartements.
-
Lombric compostage en appartement

Le lombricompostage

Sur un balcon ou en appartement


Cette pratique, idéale lorsqu’on vit en appartement, permet de composter les déchets de cuisine grâce à des vers de terre spéciaux « lombricomposteur ». Ils minéralisent rapidement les matières organiques dans le volume réduit d’un lombricomposteu pour les transformer en compost solide (lombricompost) et liquide (lombrithé).

Le lombricomposteur s’installe à l’intérieur et permet de faire du compost à partir de ses déchets de cuisine. Il est généralement composé de plusieurs étages. Les bacs sont percés de trous pour permettre aux vers de terre de circuler entre les différents niveaux.

Le SIBRECSA en action

Le SIBRECSA prête des lombricomposteurs aux écoles qui en font la demande. La dégradation rapide des déchets organiques permet aux enfants de mieux saisir la notion de compostage. Il s’agit d’un outil pédagogique très efficace en complément de l’animation

Fabriquer son lombricomposteur


Ce type de composteur peut être acheté dans le commerce ou être fabriqué. De nombreux tutoriels sont disponibles sur internet. Le principe est d’adopter une colonie de lombrics spécialisés dans la dégradation de la matière organique et de les installer dans un bac à plusieurs niveaux.

Réussir son lombricompostage

5 règles


  • Pour démarrer, disposez dans le fond du bac une litière humide (à base de papier journal, de copeaux fin ou de paille), déposez les vers et attendez 2 à 3 semaines.
  • Déposez vos déchets de cuisine coupés en petits morceaux : épluchures, marc de café, feuilles de thé…
  • Ne déposez surtout pas de viande, produits laitiers, agrumes, ail, oignons, poireaux, restes épicés ou très salés.
  • Maintenez le compost toujours humide et ajoutez régulièrement de la litière (pour éviter la prolifération des moucherons).
  • Surveillez régulièrement le lombricomposteur pour vérifier que tout se passe bien, et si vous vous absentez, placez-le à l’abri du dessèchement (en été) et du froid (en hiver).

Vidéos


Le lombicompostage