Paillage

Le paillage consiste à couvrir le sol, autour des plantations, avec des paillis constitués par différents matériaux d’origine naturelle organique ou minérale. L’homme reproduit ici ce qui se fait naturellement sur un sol forestier.
-
Pallis paillage tonte de gazon

Le paillage


La technique du paillage est utilisée au potager, au verger, dans les massifs de fleurs vivaces et annuelles, au pied des haies, des jeunes arbres et arbustes ainsi que pour les plantes en pot et en jardinières.

Bien utiliser les paillis


Avantages du paillage


Nourrie et protége le sol du jardin


La technique du paillage est utilisée au potager, au verger, dans les massifs de fleurs vivaces et annuelles, au pied des haies, des jeunes arbres et arbustes ainsi que pour les plantes en pot et en jardinières.

Réduit les arrosages et l’érosion


Lorsque la terre est à nu, les pertes d’eau par évaporation sont importantes; S’ajoutent à ces pertes, celles dues à la transpiration des végétaux dont les racines subissent un fort échauffement en été. Le paillage fait office d’écran protecteur et protégé les plantations contre le gel en hiver. De plus lors de fortes pécipitation le paillis se comporte comme une éponge et évite que l’eau ravine la terre sans y pénétrer et garde le sol frais et meuble en été.

Limite le désherbage


Sans lumière, les mauvaises herbes ne peuvent ni germer, ni se développer. Dans la mesure où on a pris soin de ne pas épandre le paillage sur un sol déjà envahi, les désherbages réguliers à la binette n’auront plus lieu d’être.

Améliore la croissance et l’état sanitaire des végétaux


Le rôle protecteur du paillage sur les événements climatiques à un effet favorable su le développement des végétaux. Il évite des stress souvent à l’origine de troubles de croissance ou de sensibilisation aux attaques parasitaires et limite le recours à des produits chimiques.

Réussir ses paillis

Trois règles


  • Préparez votre sol en supprimant les mauvaises herbes résistantes au paillage (chiendent, liseron, prêle, chardon). Les autres seront étouffées par un paillage épais (de 5 à 10 cm) et ne repousseront pas.
  • Disposez des couches de paillis sans l’enfouir : de 3 à 5 cm pour les tontes ; plus de 1 0 cm pour les feuilles mortes broyées.
  • Renouvelez les apports dès que l’épaisseur du paillis atteint 1 à 2 cm

Le saviez-vous ?

La durée de vie des différents paillis organiques


  • De 5 à 10 ans : Écorce de pins, copeaux de bois.
  • De 2 à 3 ans : Écorce de feuillus, paillette de lin, coques de cacao.
  • Environ 1 an : Suivant leur calibre, la paille, les feuilles.
  • Quelques semaines : Les tontes de gazon.

Stop au brûlage

Le brûlage à l’air libre des déchets végétaux est strictement interdit (conformément au règlement sanitaire départemental et à la circulaire du 18 novembre 2011). Brûler vos déchets végétaux vous expose à une contravention de 450 € (article 131-13 du code pénal).